Livraison en août

 

Teaser du roman: https://youtu.be/QE2aEHbZNOA

Premier tome d'une série de cinq, ce roman est destiné à des adolescents et des adultes aimant le fantastique ou la fantasy. Dans l'esprit c'est une histoire qui se rapproche un peu de Harry Potter. 

Si vous aimez les histoires de familles, les confréries, la magie et la découverte, alors notre roman est fait pour vous ! 

Soyez les premiers à découvrir l'histoire.

Le roman sera livré en août 2021. 100 numérotés et dédicacés seront premièrement disponible.  

Résumé:

Entrez en Wallonie, et pénétrez dans Stambruges, l’un de ses petits villages mystérieux. Découvrez sa forêt enchantée, et la légende de son arbre guérisseur, qui absorba durant des siècles toutes les souffrances qui lui étaient présentées. L’arbre fut abattu, arraché à la vie par des hommes cruels, mais son énergie lui survécut et les sept éléments qui la composaient furent offerts aux grandes familles d’autrefois pour être placés sous le contrôle de puissantes sorcières, dignes représentantes de chaque clan. À la recherche du pouvoir ultime, Balta le Maléfique voulut les leur reprendre, car, une fois réunis, les sept éléments lui permettraient de voyager dans le temps. Afin de l’en empêcher, les sorcières s’exilèrent dans des mondes parallèles.

Lorsque l’élu du Lion Noir se présentera, toutes reviendront, et les forces obscures seront là, prêtes à reprendre le combat.

Extrait 1:

Ce n’est pas un hasard si, vu du ciel, le bois de Stambruges prend la forme d’une sorcière. Vous ne me croyez pas ? Je vous en prie, vérifiez. Étrange, n’est-ce pas ?

Ce n’est pas non plus une coïncidence si, dans les contes, les créatures dotées de pouvoirs magiques se déplacent sur un balai. Il s'agissait à l’origine d'un totem, sculpté à partir de l’arbre emblématique de leur camp et orné de leurs armoiries, de sorte à pouvoir distinguer entre elles les treize grandes familles de sorcières.

Je vais vous raconter l’histoire du Lion Noir, le seul capable de maîtriser le seorc. Cette alliance de force et d'énergie tirées de la lumière et de l'obscurité naquit de l'union des sept éléments ; ensemble, ils créèrent l'arbre de vie, commun à toutes les religions.

Il y a de cela plusieurs siècles, dans un petit village du Hainaut, vivaient des jumeaux prénommés David et Divad. Ces inséparables habitaient avec leurs parents dans une maison exiguë située au cœur de la forêt. À quelques pas de leur demeure, un magnifique chêne était vénéré par les malades qu’il soignait en nombre ; pour permettre ce miracle, ces derniers clouaient dans son écorce une pièce de leur vêtement : l'arbre de vie absorbait leur mal et, quelques jours plus tard, leur guérison était certaine. Âgés de 11 ans, les deux frères adoraient passer leurs journées à observer les pèlerins, venus parfois de régions lointaines. Ils examinaient leur tenue vestimentaire, leur visage, leurs accents et s'amusaient à en deviner la provenance.

Extrait 2:

En ce début de mois de juillet, Juliana se préparait à sa balade hebdomadaire dans la forêt de Stambruges, sa petite tradition dominicale sur les coups de 10 heures. Célibataire depuis toujours, elle vivait dans un calme absolu, et seul le bruit de ses carillons à vent, posés sous les poutres de sa devanture, venaient perturber sa quiétude. Fanatique, elle collectionnait également des figurines de sorcières, qu’elle avait fièrement placées dans son couloir d’entrée, montrant ainsi son soutien au folklore qui animait son petit village de Wallonie

.......

Elle traversa la rue et rejoignit ce bois connu pour ses légendes, ses traditions et ses mystères. Aujourd’hui, sa promenade était différente, car c’était la dernière avant un long voyage au Sénégal, pour adopter l’enfant qu'elle n'avait jamais pu avoir et qu'elle désirait plus que tout. Étrangement, elle était la seule de la région à avoir reçu cette publicité sur l'adoption, et ce, un mois avant son trente-neuvième anniversaire.  Cela l'avait bouleversée. Était-ce un signe ? Le hasard  voulait-il lui indiquer la route à suivre ? Pourrait-elle donner de l'amour à un enfant ? Plusieurs questions de ce genre lui avaient traversé l’esprit. C’était le 20 février dernier, devant son gâteau d’anniversaire, qu'elle avait pris une décision en formulant son vœu secret. Avant de souffler ses bougies, elle avait prononcé cette phrase trois fois dans sa tête : « Je souhaite avoir un enfant ».

Marchant entre les arbres, elle était impatiente d'être au lendemain. Un lundi qui changerait sa vie. Elle arriva au pied d’un arbre à loques, et fit une pause sur les bancs devant la petite chapelle. Vêtements, chaussettes, chaussures, pansements et bandages étaient cloués sur le chêne, car cet arbre était capable de recevoir le mal et de le guérir. À l’origine, cette pratique était inconnue des villageois, mais, par la suite, plusieurs d’entre eux la suivirent. Elle faisait partie de ceux qui y croyaient et elle portait même un morceau d’écorce de cet arbre comme bracelet, en guise de protection. Assise, elle pensait au début du nouveau chapitre de sa vie et s'imaginait déjà là-bas, avec son futur enfant, sans se rendre compte qu'elle était observée.

Non loin de là, en effet, une étrange vieille dame, prénommée Rachel, ramassait des buches en compagnie  d’un petit chien qui la suivait partout. Les villageois la prenaient pour une folle, surtout lorsqu'elle parlait avec son fidèle yorkshire, baptisé « Frère ». Les villageois racontaient que, depuis des siècles, la cabane de cette dame faisait perdre la tête à toute personne qui y séjournait. Rachel évitait donc  les autres villageois et ne sortait presque jamais de chez elle, cachée dans la nature de peur que son secret ne soit découvert. Elle était pourtant saine d’esprit,  en dépit des apparences : sa elle portait une vieille robe qui effleurait  des bottes en cuir à hauts talons.  Le foulard sombre qui entourait son visage mettait en valeur ses yeux brun clair. Sa seule distraction était d'espionner de guetter des promeneurs comme Juliana.

— Regarde, Frère. Aujourd'hui, Juliana semble plus pensive que d'habitude, dit-elle au chien, tout en continuant à observer cette dernière du coin de l'œil. J’aimerais tant aller lui faire la conversation, mais ce jour n'est pas encore venu.

Roman "Le Lion Noir: Les Sorcières de Stambruges" - Pack 3

50,00 €Prix
    • Le roman Le Lion Noir Tome 1: Les Sorcières de Stambruges
    • Livre broché 17 X 24 cm - 320 pages
    • + livre Numéroté et dédicacé
    • + un marque page
    • + un grigri de protection en cuire du Sénégal
    • + une pochette en tissu
    • + votre nom sur la page des personnes remerciées dans le roman
    • + un sac en tissu avec le plan de Stambruges
    • + livraison gratuite en Belgique